La remise en logement est essentielle et permet à nos patients sans-abri de se poser pour mieux se reconstruire. En effet, la plupart d'entre eux ont vécu de nombreuses années en rue, parfois 8, 15, 20 ans et plus !

Cela laisse d’énormes séquelles, tant sur le plan physique que psychique. Et le chemin est encore long, même avec un toit au-dessus de la tête, pour retrouver sa santé et son moral.

Pour éviter toute rechute en rue, nous mettons en place un projet de prévention à part entière, sous le nom de "My Way ". Ce nouvel aspect de notre travail vise l'ancrage solide des personnes dans leur foyer, en misant sur leur épanouissement à long-terme.

Participez à notre crowdfunding et aidez-nous à rassembler la somme de 15.000 euros !

Cela nous permettra d’assurer une partie du fonctionnement de "My Way " mais surtout, les femmes et les hommes - ex-personnes sans-abri - avec qui nous travaillons, pourront mettre en route leur projet et ainsi se reconnecter avec les petits plaisirs de la vie, ceux qui dorment en eux depuis si longtemps !

Rejoignez-nous dans cette aventure!

@Infirmiersderue_Straatverplegers

Depuis 15 ans, grâce à un accompagnement intensif, Infirmiers de rue a pu reloger près de 160 personnes sans-abri à Bruxelles et à Liège, et ce, de manière durable.

Une fois que ces personnes sont stabilisées dans leur logement et entourées d’un réseau solide, elles passent dans la dernière étape de leur parcours de réinsertion, que nous appelons « My Way ».

Ce nouveau projet vise l'amélioration de leur qualité de vie et leur épanouissement. Il est géré par une équipe pluridisciplinaire, composée d’une infirmière et trois travailleurs sociaux et vient d’être mis en route, le premier janvier 2021.

« My Way » donne l’occasion au personnes relogées et stabilisées de développer des projets de vie « à leur façon », afin de renforcer leur bien-être et l’encrage dans leur logement, et pour prévenir une possible rechute en rue.

En d’autres termes, il s’agit de provoquer des étincelles chez ces hommes et femmes ayant vécu pendant longtemps en rue, afin de raviver la flamme qui leur donne envie de se lever le matin, de s’offrir de petits plaisirs, pour qu’ils se sentent simplement bien dans leur vie.

Quand nous estimons, ensemble avec la personne, qu'elle a retrouvé sa place dans la société d'une manière qui lui convient et qu'elle est prête à sortir de " My Way ", nous arrêtons le suivi d'un commun accord.

Son parcours en rue n’a alors plus d’incidence directe sur sa vie et le risque de rechute est écarté.

En plus, c’est une étape importante pour arriver à la fin du sans-abrisme de manière durable !

Aidez-nous à mettre fin au sans-abrisme de façon durable en apportant ici votre contribution!

Comment ça marche ?

Nos travailleurs s’engagent dans une collaboration avec les personnes. En effet, chacun y apporte sa contribution grâce à ses propres atouts. On ne les considère donc plus comme "nos patient.e.s", mais comme des partenaires de projet.

Tout se discute, ensemble. Ce qui est important, c’est de mobiliser leurs ressources internes et externes afin qu’ils puissent se rendre compte qu’ils ont toutes les clés en main pour s’en sortir et ne plus « rechuter » et, qu’un jour, ils n’aient plus besoin du travail d’Infirmiers de rue.

Concrètement, nous annonçons à la personne son passage vers « My Way » à l’occasion d’une rencontre moins formelle. Il s’agit de marquer le moment, que nous voulons festif ! En effet, c’est une étape importante dans leur parcours chaotique !

Projet de jardinage

Ensuite, les travailleurs et les bénévoles visitent chaque personne chez elle, de manière plus ou moins espacée, en fonction de ses besoins.

« My Way » prend le temps avec chacun, d’abord, de questionner les envies et projets  à réaliser, en dehors de toutes les démarches psycho-médico-sociales auxquelles nous sommes habitués, et ensuite, d’élaborer ensemble des plans d’action.

Les envies sont souvent simples et variées : Monsieur J. veut s’inscrire dans une salle de sport, Madame V. souhaite rejoindre un groupe de paroles pour se confier sur son handicap, Monsieur Y. rêve de retrouver un emploi, Madame T. désire cultiver un petit potager, etc.

Avec le projet « My Way » nous faisons le pari qu’en prenant le temps de travailler ces envies, en trouvant ce qui fait sens pour ces hommes et femmes, ceux-ci pourront s’appuyer sur des bases solides en cas de besoin.

N’est-ce d’ailleurs pas le but de la vie ? Trouver ce qui nous anime, ce qui nous nourrit au quotidien, s’entourer de « personnes ressources » et ainsi mener une vie équilibrée?

Quelle différence fera « My Way » ?

Actuellement, le pôle « My Way » suit 52 personnes.

Nous mettons tout en oeuvre pour que ces personnes se maintiennent dans leur logement sur le long-terme. Car la prévention en logement, c'est l'une des solutions pour mettre un terme au sans-abrisme. En effet, on constate un maintien en logement de près de 90% des personnes accompagnées !

Entree en logement

Bien sûr, il y a encore beaucoup d’obstacles à franchir et tout n’est pas rose.

Dans une société individualiste, qui nous met dans des cases de plus en plus petites, l’accès à certaines structures reste difficile quand on sort du cadre habituel.

Les personnes que nous suivons n’ont jamais vraiment réussi à entrer dans ces cases, elles présentent des problèmes de santé physique et/ou mentale, elles ont parfois des addictions, des problèmes de comportement.

Le travail de « My Way » consiste aussi à sensibiliser et à accompagner les structures existantes et la société en général, pour leur réapprendre à accueillir ce public particulier longtemps invisibilisé.

Frapper aux portes, expliquer le projet, soutenir quand il le faut, réessayer quand cela n’a pas fonctionné du premier coup, jusqu’à trouver ce qui marche.

Nous sommes conscients, chez Infirmiers de Rue, de la complexité du public que nous accompagnons, mais nous en connaissons aussi la valeur. Ces hommes et femmes ont des choses à partager avec le monde. Et nous faisons le choix de nous inscrire dans une société que nous voulons plus ouverte et équitable, pour tous.

( Lisez plus bas le témoignage d'une travailleuse sociale de "My Way" )

© photos: Infirmiers de rue & Peter Zangl

Contribuez à notre crowdfunding et ensemble, mettons fin au sans-abrisme !

Un sourire qui s'épanouit, une flamme raviviée

Les arbres, aux bourgeons encore timides, nous font une haie d’honneur. Nous entrons dans la forêt.
Chaussures de sport aux pieds, Suzanne* s’aventure a pas de loup le long du sentier.
L’immersion dans la cathédrale végétale se fait tout en douceur.
Peu à peu, les ronronnements des moteurs laissent place au chant cristallin des oiseaux.
Au rythme de la nature qui se réveille, Suzanne nous dévoile les couleurs de sa vie passée en Roumanie…
Lire la suite