Catégorie

Juin 2022

Un ange gardien déguisé en commerçant

On part une matinée à sa recherche. Monsieur M.  « n’a pas toutes les frites dans le même sachet » et vit à la rue. Il bouge beaucoup, et le rencontrer est un défi permanent.

Nous voilà dans l’immense parking d’un centre commercial, puis dans le centre commercial, puis aux alentours : viaducs sinistres, restes de campements, vieux caddies remplis de déchets… Mais pas de trace de Monsieur M. 

Lire la suite

Juin 2022

Le rêve pas si fou de Madame A.

Aujourd’hui, Madame A. nous reçoit, le visage enfuit dans ses mains. Elle gémit, elle pleure. La brise glaciale qui frappe la cour dans laquelle nous sommes assises accentue l’air de désolation. Personne n’échappe à la souffrance. Je le sais. Moi, travailleuse sociale, travailleuse contre certaines formes de misères. Je ressens sa détresse, avec elle, à chaque instant où ses yeux gonflés croisent mon regard.

Lire la suite

Mai 2022

Vous n’êtes pas seule, Madame L.

Madame L. a presque 50 ans. À la rue depuis 20 ans, placée depuis un très jeune âge, elle a subi les dysfonctionnements du système belge. L’équipe d’Infirmiers de rue basée à Liège s’inquiète pour elle, et se sent impuissante face à sa détresse.

Lire la suite

Mai 2022

Et s’il avait été reconnu réfugié ?

C’est en hommage à Monsieur F., cet homme au parcours remarquable et au regard intelligent et malicieux, que nous écrivons cette tranche de vie. Nous voulons mettre en lumière son histoire, mais aussi ce qu’il aurait pu être s’il avait obtenu l’asile.

Lire la suite

Avril 2022

Ce jour-là, il semblait être un peu avec nous

Monsieur N., son mari, nous l’avions bien connu. En rue, puis dans son logement dans lequel il s’était maintenu plusieurs années. Monsieur N. était un bon vivant qui savait se faire entendre. On pouvait difficilement le rater lorsqu'il était dans le coin. Il avait beaucoup d'humour et suscitait une forte sympathie chez les gens qui le rencontraient. Ses deux grandes passions étaient Johnny et les chiens. Monsieur N. avait survécu à d'innombrables épreuves. A force, on avait fini par le croire un peu immortel. Mais en hiver 2021, nous avons dû lui dire au revoir.

Lire la suite

Avril 2022

Rapprochés par le deuil

Aujourd’hui, j’ai accompagné Monsieur S. à l’enterrement de sa maman.    

Nous apprenions quelques jours avant, par un membre de sa famille, que sa maman était décédée. Nous n’avons pas beaucoup d’informations concernant le lien qu’entretenait Monsieur avec sa famille.
Il a tendance à nous dire, avec un grand sourire, que tout va bien, que les contacts sont bons et que chez lui tout va bien aussi, alors que nous savons qu’il est parfois « trop fier » pour nous dire qu’il traverse une phase compliquée.

Lire la suite

Avril 2022

Nous tentons tout de même notre chance !

Aujourd'hui, j'ai accompagné mes collègues de Liège à la visite visite d'un patient. Je m'y suis rendue en train, rendez-vous gare des Guillemins. Je ne connais pas bien cette ville, et encore moins les personnes qu'Infirmiers de rue y suit. Nous allons visiter Monsieur J. dans son logement, à quelques minutes de là. 

Nous avions essayé de le prévenir de notre passage, mais nous ne sommes pas parvenu·es à le joindre. Nous tentons tout de même notre chance !

Lire la suite

Avril 2022

Chaque manière de vivre en rue est unique, mais jamais juste

Témoignage d’Estelle, assistante sociale (Liège) : « Sans doute des campements existaient-ils déjà à cette époque où je m’ouvrais à l’observation de cette précarité. Mais je n’y voyais que la partie mobile, celle qui est bien là mais qui laisse peu de traces. Comme si c’était une précarité de passage, alors que l’on sait que cette pauvreté est bel et bien ancrée et que les personnes peuvent vivre dans la rue des années durant. »

Lire la suite

Mars 2022

On est allé.e.s à la mer !

Mr T. et Mr X. sont deux patients que nous accompagnons dans leur logement.

Depuis quelques mois, ils participent tous les deux au conseil des locataires organisé par l’équipe 'Affiliation'.

Un moment qui leur permet de rencontrer d’autres locataires du projet Housing First bruxellois et de choisir ensemble des activités qu’ils ont envie de partager. 

Lire la suite

Mars 2022

Une grande enfant

C’était une journée pluvieuse et froide comme on peut en avoir vers la fin de l’année.

On avait fait notre maraude toute la matinée, en portant, sous notre bras, un cadeau de noël que des enfants d’une école avaient préparé pour vous.

Nous étions trempés et l’emballage du cadeau commençait à ne plus ressembler à grand-chose.

Lire la suite

Février 2022

Ma grand-mère me disait

Ma grand-mère me disait « combien donnerais-tu pour être comme un autre ? »… et jai toujours refusé de donner quoi que ce soit parce que je ne veux pas être comme un autre.

Lire la suite

Janvier 2022

Tant de monde tenait à vous...

A., un de nos patients en rue, est décédé récemment dans des circonstances peu claires. Il était entré dans nos suivis depuis plus de trois ans et vivait en rue depuis probablement dix ans ou plus.

Sous son beau sourire, son histoire vague et sans cesse répétée, et ses refus persistants d’aide, nous soupçonnions des blessures familiales et de l’exil. Nous ne saurons sans doute jamais.

Lire la suite